un site du département de la moselle

Communes

F

Forbach (Forbach)

Avant 1766, duché de Lorraine, siège d'un bailliage seigneurial.

Chef-lieu d'une seigneurie de nom et d'armes, vassale de la Lorraine dès la fin du XIIIe siècle. Elle appartint ensuite aux maisons de Sierck, de Daun-Falkenstein, de Hohenfels, de Linange et d'Eberstein, et dépendait, au XVIIe siècle, de la baronnie de la Leyen.

La seigneurie de Forbach comprenait les villages d'Alsting, Behren, Bousbach, Cadenborn, Etzling, Gaubiving, Kerbach, Oeting, Petite-Rosselle, Schoeneck, Spicheren, Stiring, Tenteling, Verrerie-Sophie, Vieille-Verrerie, Zinzing, plus les villages détruits de Beddingen, Bieslingen, Dittelingen, Girlingen, Hallingen et Ruchlingen.

Cette terre fut érigée en comté par Léopold, duc de Lorraine, le 13 août 1717, en faveur de M. Henning, baron de Strahlenheim, et l'érection fut confirmée le 15 septembre 1757 par le roi Stanislas, duc de Lorraine, en faveur de Marie-Anne Camasse, comtesse de Forbach, épouse morganatique de Christian IV, duc de Deux-Ponts. Il u avait un château féodal qui fut démoli au XVIIe siècle et une maison franche qui subit le même sort.

Forbach conserve jusqu'en 1789, un bailliage seigneurial qui ressortissait, pour les appels du bailliage de Sarreguemines.

Diocèse de Metz, arch. Saint-Arnuald, ann. de la paroisse de Kerbach (évêque). Elle est érigée en cure en 1770 (évêque aux droits du chap. de Hombourg supprimé en 1743). La paroisse a pour ann. Behren, Etzling, Forbach, Kerbach, Oeting, Petite-Rosselle, Schoeneck, Spicheren, Verrerie-Sophie, les censes de Stiring et de Stolzenborn et la scierie de Schaffbach.

En 1723, les habitants de Forbach obtiennent l'autorisation de bâtir un presbytère afin de régulariser une situation de fait. En 1741, ils demandent l'établissement d'un vicaire résident chez le curé, indépendamment de ceux qui étaient déjà établis à Kerbach et Spicheren, mais ils ne l'obtiennent pas immédiatement. Compte tenu alors de l'insuffisance de l'église de Forbach, l'office est transféré d'abord dans l'église située hors de la ville et dédiée à saint Rémy, puis dans la chapelle castrale agrandie pour l'occasion. Cette chapelle ne devient l'église paroissiale qu'en 1778, lorsque l'on démolit l'ancienne église qui fut remplacée, en 1785, par une chapelle (DORVAUX).

En 1790, département de la Moselle, chef-lieu de canton depuis cette date.

La commune a pour annexes Vieux-Stiring, réunie de 1811 à 1927 (?), Schoeneck, réunie de 1811 à 1927, Verrerie-Sophie, réunie de 1811 à 1857, la tuilerie de Schoeneck, le moulin Haut et Dickmühl.

Le Vieux-Stiring était un hameau du comté de Forbach qui faisait partie de la communauté de Schoeneck. Il est annexe de la commune de Schoeneck en 1801, puis de celle de Forbach à partir de 1811. Contrairement à ce qu'affirme BOUTEILLER, il semblerait que ce village et celui de Schoeneck, soient restés annexes de la commune de Forbach jusqu'en 1927, et non pas transférés dans celle de Stiring-Wendel en 1857.

 
 

logo

Copyright © 2019
Tous droits réservés
Département de la Moselle

1, Rue du Pont Moreau
CS 11096
57036 Metz CEDEX 01

Nous contacter

Archives départementales
1, allée du Château à Saint-Julien-lès-Metz
Tél. : 03.87.78.05.00

Centre des archives industrielles et techniques
Rue du Merle à Saint-Avold
Tél. : 03.87.78.06.78

Suivez l'actualité des Archives en temps réel !

Rejoignez-nous surfacebook-logo

Plan du site - Mentions légales - Gestion des cookies - Foire aux questions